Viva Zapata

We are in front of a completely new situation. Out of despair has come hope … The student movement’s main demand continues to be the democratization of the media. But if we really had a democratized media in Mexico, that would be incredible. If you democratized the media anywhere, that would be incredible! There is of course a certain amount of naïveté to think that the Mexican media – which is completely under the control of the worst kind of neoliberalism and of the mafia and the drug cartels – is suddenly going to become democratic; it’s just not going to happen. Nor did it happen in the US or Britain or any other so called democracy. The media is not free or neutral in any country in the world, especially not during elections. It’s a naïve demand, but in some ways it has opened up the whole election by exposing the dependence of the political class on mass media manipulation. If there is to be a reform of the media in Mexico, it will have to come from below. This movement will go on after the July 1st presidential campaign. That’s evident …

—Patrick Cuninghame, activist and Professor at the Metropolitan Autonomous University

http://www.adbusters.org/magazine/103/viva-zapata.html

Publicités

Ogm pesticide et cie

Epandages aériens de pesticides : nous demandons une réelle interdiction !

23 juil 2012

En 2010, la loi Grenelle II posait le principe de l’interdiction des épandages aériens, sous réserve de dérogations exceptionnelles. Deux ans plus tard, les préfectures délivrent encore de très nombreuses dérogations, si bien que sur certains territoires, l’exception devient la règle !

Haute-Garonne, Lot-et-Garonne, Gers, Loiret, etc. Ces préfectures ont autorisé les épandages de pesticides par voie aérienne sur du maïs pour l’été 2012. D’autres départements seraient en passe de les suivre, comme les Landes. En Rhône-Alpes et en Bourgogne, les dérogations sont nombreuses sur la vigne. Tous ces épandages ont lieu en ce moment même, ou se dérouleront dans le courant de l’été.
Ce mode d’application présente des risques sanitaires réels pour les riverains. Les produits susceptibles d’être utilisés comportent des matières actives cancérigènes, des perturbateurs endocriniens ou des substances entrainant un risque d’effets néfastes pour le développement prénatal de l’enfant. Et dans la majorité des cas, la distance de sécurité de 50 m n’est pas de nature à rendre ces risques acceptables, comme l’indique un rapport co-rédigé par l’AFSSE et l’INERIS en 20051.
La biodiversité est aussi touchée. Par le passé, les abeilles en ont payé le prix fort. Les apiculteurs s’inquiètent des dérives inévitables de pesticides, d’autant plus en pleine floraison du tournesol. Ces mêmes dérives préoccupent grandement les agriculteurs biologiques, qui encourent le déclassement de leurs cultures. Nos organisations demandent enfin le respect de la loi sur l’interdiction des épandages aériens. Une concertation doit être ouverte pour la révision de l’arrêté du 31 mai 2011 encadrant ce mode de traitement.

1 Lire p.78 : http://www.anses.fr/ET/DocumentsET/09_epandage_aerien_rapport_afsse.pdf

Contact :

Olivier Belval, président de l’UNAF, 06 20 06 50 40 Jean Sabench, Confédération Paysanne, responsable de la Commission Pesticides, 06 73 91 23 78 Larisssa de Kochko, Agir pour l’environnement, coordinatrice de campagnes, 01 40 31 02 37 Dominique Marion, président de la FNAB, 06 76 87 14 00 Nadine Lauvergeat, Générations futures, 06 87 56 27 54

Dossier OGM : le guide complet des produits avec OGM :

http://guide-ogm.greenpeace.fr/guide

Des nouvelles du front anti « mauvaise graine » :

http://www.bastamag.net/article2551.html

Sur Monsanto :

http://www.combat-monsanto.org/

Au Mexique :

http://www.occupy.com/article/mexican-farmers-stand-monsanto

http://otrosmundoschiapas.org/index.php

Plaquette contre les pesticides :

http://www.confederationpaysanne.fr/images/imagesFCK/file/2012/autre/pesticidesbd.pdf