Les ami(e)s des dictatures

On connaissait Kissinger, Thatcher, Friedman avec le Chili de Pinochet…

L’émission de D.Mermet revient sur le passé trouble d’un « Monsieur tout blanc » :

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2735

François, le nouveau Pape fait l’unanimité. Pourtant il y a comme un petit bruit de casserole qui le suit. Dès son élection, une fausse note est venue gâcher le chœur de louange. Quelle fut son attitude en Argentine pendant la dictature ? 30.000 morts et disparus, une collaboration étroitede l’Eglise catholique avec les généraux.

Quelle fut l’attitude du bon père Bergoglio envers deux Jésuites qui furent arrêtés et torturés ? A-t-il laissé faire ? A-t-il cherché à se débarrasser de ces prêtres trop près de la théologie de la libération ?

Malgré les protestations d’innocences, la controverse s’est installée. Un faisceau de témoignages et de documents font une ombre bien gênante sur la robe blanche du Pape qui dépote. En 1949, le jeune Léo Ferré chantait « Monsieur Tout Blanc » où il évoquait le silence du Pape Pie XII durant la guerre. La chanson fut interdite par le comité d’écoute de la radio. Les temps changent, le petit bruit de casserole demeure.