L’Europe

koudelka-delphes

Delphes J. Koudelka

Le processus d’unification européenne connaît aujourd’hui une crise profonde, la plus grave depuis sa naissance, au début des années 1950. En moins d’un an, d’abord avec la crise grecque puis avec celle des réfugiés, l’Union s’est dévoilée : son visage de Méduse est si effrayant qu’en le regardant on risque de rester pétrifié. Plus personne ne se fait d’illusion sur cette institution qui, loin d’incarner une idée fédératrice, est devenue une coquille vide sinon un objet de moquerie et de sarcasme. Les seuls à en revendiquer rituellement les vertus sont les membres d’une classe politique hautement discréditée, qui ne semble posséder plus aucune culture ni valeurs. Plus ils affichent leur croyance en l’UE, plus ils la disqualifient, y compris pour grand nombre de celles et ceux qui n’ont jamais éprouvé la moindre sympathie pour l’anti-européanisme conservateur, nationaliste ou xénophobe.

La xénophobie monte partout, comme c’est toujours le cas en temps de crise, lorsque l’absence d’une alternative politique crédible crée un vide rempli par la peur, le repli identitaire, l’égoïsme borné, la recherche d’un bouc émissaire. La crise des réfugiés qui se poursuit depuis des mois dans des circonstances de plus en plus dramatiques en est l’illustration évidente. L’accueil de ces parias est un devoir éthique et politique tout d’abord parce que, au-delà de toute considération d’ordre humanitaire, ces migrants sont en train de fuir nos propres guerres. Ils sont le produit de la déstabilisation du Proche Orient et d’une partie de l’Afrique, plongés dans le chaos à cause des guerres occidentales qui les ont balkanisés en détruisant leurs États et leurs économies, en brisant des équilibres ethniques et religieux déjà précaires, bâtis il y a un siècle avec le partage colonial des dépouilles de l’Empire ottoman. Mais aucun leader européen n’a le courage de dire la vérité et de prendre ses responsabilités.

Contretemps 2016 :

Les paradoxes de la crise européenne

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s