EPR en Inde

EPR en Inde, une impression de déjà vu

Comme Nicolas Sarkozy en son temps, le Président François Hollande a pour mission lors de son voyage officiel en Inde ces 14 et 15 février d’avancer les très difficiles négociations de vente de deux réacteurs EPR. Si la vente se confirme, ces deux réacteurs seront construits sur une zone sismique.

Site of Proposed Jaitapur Nuclear Plant

François Hollande, VRP d’une filière sans avenir économique

La construction d’une centrale nucléaire est aujourd’hui l’investissement financier le plus risqué dans le secteur de l’énergie. Retards, surcoûts, charges futures inconnues, coûts des assurances et hausse des standards de sûreté, autant de contraintes qui mettent à mal la compétitivité de la filière nucléaire. Lire notre article : Europe : EPR cherche partenaire particulier.

Que ce soit en Inde, en Chine, en Finlande, République Tchèque ou en Angleterre, où la France construit ou tente d’exporter son EPR, les négociations achoppent toujours sur la même question : qui est responsable, qui paie et assure en cas de problème ? Ce sont en règle général les États et donc les contribuables qui sont mis à contribution.

Jaïtapur est un projet à risque…. Qui l’assurera ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s