Bees (3)

APICULTURE

Néonicotinoïdes : la Confédération paysanne n’accepte pas les demi mesures de la Commission

30.01.2013Lors du Conseil agricole européen du 28 janvier, le commissaire européen à la santé et à la protection des consommateurs a annoncé que la Commission allait proposer d’interdire l’usage des insecticides néonicotinoïdes uniquement sur les cultures attractives pour les abeilles comme le colza, le tournesol et le maïs.

La Confédération paysanne s’insurge devant cette proposition scandaleuse, qui indique une totale méconnaissance de la question de la part du commissaire européen à la santé et de la Commission … à moins qu’il ne s’agisse, encore une fois, de défendre les intérêts industriels.

Après près de 20 ans de lutte des apiculteurs et organisations agricoles, environnementales et de consommateurs, après des centaines d’études scientifiques montrant leur toxicité, après l’avis de l’EFSA et la publication de l’agence européenne de l’environnement, comment  le commissaire européen à la santé peut-il oser maintenir l’autorisation de ces pesticides pour des usages hautement préjudiciables pour l’abeille ?

En effet, une des caractéristiques de ces molécules est leur excessive persistance dans les sols. Leurs résidus y restent présents plusieurs années et contaminent les cultures suivantes, leurs propriétés systémiques font qu’on les retrouve1 dans les pollens et nectars à des niveaux toxiques pour l’abeille2.

La Confédération paysanne rappelle la part importante de céréales traitées à l’imidaclopride dont les résidus viennent contaminer les cultures suivantes, en particulier le tournesol. Le maintien d’autorisation des néonicotinoïdes en traitement de semences ou traitement du sol est absolument intolérable.

La Confédération paysanne rappelle que l’action de l’abeille est absolument indispensable pour produire l’alimentation, et que de nombreux paysans cultivent sans utiliser ces molécules qui contaminent environnement et alimentation humaine.

La Confédération paysanne demande au commissaire européen à la santé, et au ministre Stéphane Le Foll d’agir pour une interdiction totale des molécules de cette famille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s