Le sens de l’histoire

plateau des glieres

Plateau des Glières.

« Mon adversaire, mon véritable adversaire, tonna M. François Hollande le 22 janvier, n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti mais il gouverne, cet adversaire c’est le monde de la finance. » Depuis mai 2012, M. Hollande est président de la République, et la finance gouverne toujours.

« Les changements sociaux les plus importants
de l’histoire des Etats-Unis
n’ont pas été produits par le bulletins de vote. »

A lors, à quoi servent les élections ? Pas seulement à être déçu quand on les remporte… Car à Caracas, plus encore qu’à Washington ou à Paris, l’inversion du résultat de 2012 aurait assommé la moitié progressiste du pays — et galvanisé l’autre. L’espérance qu’un scrutin suffira pour bouleverser la donne bute néanmoins sur la réalisation démoralisante (et démobilisatrice) que les gouvernements, en partie parce qu’ils y ont consenti en refusant d’affronter leurs « véritables adversaires », sont dorénavant tributaires de décisions qui leur échappent. Plutôt que de remettre en cause les mécanismes du capitalisme financier qui se jouent de la démocratie, les partis de gouvernement préfèrent imputer la responsabilité de toutes les catastrophes à l’équipe au pouvoir, qu’ils veulent remplacer. Ou à celle à laquelle ils succèdent. Afin, trop souvent, de mener ensuite la même politique qu’elle.

Le philosophe Etienne Balibar relève que « le chantage au chaos, la menace suspendue en permanence d’une dégradation de la note, peuvent tétaniser les réflexes démocratiques (7) ». Mais il est tout aussi vrai, comme l’a souligné l’historien américain Howard Zinn, que « les changements sociaux les plus importants de l’histoire des Etats-Unis — l’indépendance par rapport à l’Angleterre, l’émancipation des Noirs, le combat syndical, les conquêtes en matière d’égalité sexuelle, le retrait des Etats-Unis du Vietnam — n’ont pas été produits par le bulletin de vote, mais par l’intervention directe de mouvements populaires ayant recours à des tactiques légales et illégales (8) ». Est-ce donc vraiment par hasard que les gouvernants n’ont osé proposer une baisse de 23 % du salaire minimum ni en Egypte ni en Tunisie (9) ?

Autant dire que l’année écoulée nous a rappelé ce que nous savions déjà, et annoncé ce que découvrirons à nouveau bientôt : quand un mouvement populaire demeure mobilisé après avoir su démontrer sa puissance et son impatience, le sens de l’histoire en est forcément transformé.

Serge Halimi (extrait du monde diplomatique).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s