A bas Bachar !

Mana Neyestani, caricaturiste iranien, s’est intéressé à la révolte syrienne et plus précisément à la répression exercée par le régime en place. Owni.fr propose plusieurs de ses dessins où toute la noirceur de Bachar al-Assad transparaît. Dans l’un d’entre eux, le regard sombre, sévère et inflexible, le président syrien fait infuser le corps d’une de ses victimes dans sa tasse à thé. Dans un autre, il s’endort paisiblement sur un oreiller ensanglanté par le peuple qu’il écrase. « Je me demande comment Bachar peut dormir sans penser aux meurtres qu’il commet », explique-t-il. Sa « mine de plomb », Mana Neyestani ne lui donne qu’un but : chroniquer le conflit syrien et dénoncer les crimes du pouvoir. Exilé à Paris, il s’en prend aussi à son pays, l’Iran, allié du régime de Damas. Sur sa page Facebook ou sur le site de la radio iranienne en exil Zamaneh, le dessinateur mélange mine de plomb et sang pour retranscrire les horreurs proférées en Syrie mais aussi l’égoïsme de l’Occident. Sur un dessin, on devine un couloir d’hôtel. Une femme de ménage, affublée des lettres « UN » (United Nations, soit ONU) sur sa tenue, est en colère. Elle va encore devoir nettoyer le sang ruisselant sous la porte fermée à clé de la chambre « Syria ».

http://owni.fr/2012/08/06/la-syrie-a-la-mine-de-plomb/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s