Septiembre Madrid

Hier à Madrid Toma la plaza !

Pour «sauver la démocratie», ils avaient imaginé «encercler le Congrès». Des milliers d’indignés de Madrid et d’ailleurs ont répondu à l’appel du «25-S» (pour 25 septembre), mardi soir dans la capitale, et tenté d’encercler, physiquement, le parlement espagnol, pour dénoncer l’évolution de cette institution devenue à leurs yeux un «organe superflu» assujetti aux marchés financiers.

« La troïka (Commission européenne, BCE et FMI, ndlr) et les marchés financiers ont pris en otage la souveraineté populaire, avec le consentement, et la collaboration de la majorité des partis politiques », dénonce le manifeste de l’une des plateformes à l’origine du «25-S». « Il faut dire à ces kidnappeurs qu’il est temps qu’ils s’en aillent. »

Deux revendications dominaient, dans les cortèges: la démission du gouvernement de Mariano Rajoy (élu en novembre dernier, entré en fonction fin décembre), critiqué pour mettre en place une politique d’austérité musclée, et l’ouverture d’un processus constitutionnel, pour changer de fond en comble les institutions nationales, et la manière de faire de la politique.

Mediapart (extrait)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s